À quelle vitesse pensez-vous ? 5 questions pour le découvrir

Il y a deux types de façons de prendre des décisions. L’une est rapide mais plus sujette aux erreurs. L’autre est plus lente mais beaucoup plus réfléchie.

Commencer l'entraînement

Imaginez que vous participez à un quizz et que vous devez donner la capitale de la Suisse. Berne ou Genève. Comment procédez-vous pour trouver la bonne réponse ?  

La première option est de suivre votre instinct. Si Berne vous vient à l’esprit plus spontanément lorsque vous pensez à la capitale de la Suisse, vous pouvez supposer que vous avez eu cette information auparavant dans un contexte où Berne était donnée comme la capitale. Ce type de prise de décision est rapide, mais potentiellement plus susceptible de vous faire faire des erreurs.  

Option B : une analyse détaillée

Deciding without assessing relevant information

L’option B est d’analyser toute les informations auxquelles vous pouvez penser à propos de la capitale de la Suisse, en espérant que l’une d’elles vous donne la réponse correcte. Par exemple, la localisation peut-être une idée : Genève est située à la frontière entre la Suisse et la France, ce qui n’est pas une localisation idéale pour une capitale, à la différence de Berne, située dans le canton de Berne, un peu à l’ouest du centre de la Suisse. Avec cette option, vous analysez toutes les parties d’informations que vous avez pour trouver la bonne solution.

Prise de décision rationnelle vs. irrationnelle

Different ways to reach your goal

Le point dans tout ça ? En réalité, la majorité de nos décisions sont prises sans étudier toutes les informations par avance et sans savoir si l'issue de cette décision sera bonne ou mauvaise.

Ces différents types de décisions ont été étudiées scientifiquement et l'un des chercheurs à avoir examiné le sujet a même été récompensé par le prix Nobel de l'Économie :  En 2002, le psychologue Daniel Kahnemann a été récompensé pour ses recherches sur le comportement humain en contexte de profit et de perte [1]. Dans ces recherches il a été capable de prouver que le comportement humain était souvent irrationnel, ce qui est contraire à ce qu'on pu croire les économistes pendant de longues années. Dans un contexte économique, le comportement rationnel est assimilé à la maximisation des profit, alors qu'un comportement irrationnel est identifié à un manque de maximisation. En d'autres termes : les décisions rationnelles sont réfléchies et analytiques alors que les décisions irrationnelles sont rapides et basées sur l'instinct. Dans ses recherches les plus avancées, Kahnemann a voulu trouver dans quelles situations nous prenions des décisions irrationnelles. En conclusion, il a séparé deux types humains correspondant à deux façons de penser : l'une est rapide et plus sujette aux erreurs, l'autre est plus lente et plus réfléchie. Selon sa théorie, le plus rapidement nous pensons, le plus notre pensée devient irrationnelle. À l'inverse, le plus de temps nous passons sur notre pensée, le plus rationnel est notre comportement.

Envie de savoir quel type de penseur vous êtes ? Ci-dessous nous avons dressé 5 questions qui vous aiderons à le découvrir. Elles ont été utilisées par Kahenmann durant ses expérimentations. (Les réponses se trouvent en bas de l'article):

1: Chaque jour, le nombre de nénuphars d'un lac double en nombre. Au bout de 20 jours, ils couvrent entièrement le lac. Après combien de jours le lac est-il à moitié couvert? [2]

2: Une raquette et une balle coûtent 1,10 € au total. La raquette coûte 1 € de plus que la balle. Combien coûte la balle ?

3: Il y a deux hôpitaux dans une ville, un petit et un plus grand. Dans lequel y a-t-il une plus forte probabilité de naissances de garçons que de filles ? (Sachant que les garçons et les filles naissent en moyenne à la même fréquence) [2]

4: Marc regarde Anne, Anne regarde Simon. Marc est marié, Simon est célibataire. Est-ce qu’une personne mariée regarde une personne non mariée ? [3]

5: Cinq machines fabriquent 5 assiettes en 5 heures. Combien de temps trois machines mettent-elles pour fabriquer trois assiettes ?

The right solution in timeSi vous avez répondu à ces questions correctement, vous êtes probablement un penseur rationnel. Si vous n’avez pas répondu correctement, vous êtes plus probablement un penseur intuitif, irrationnel. Mais pas d’inquétiudes, les deux types sont de valeur égale, aucun n’est meilleur que l’autre.

Défense de la pensée rapide

Le psychologue Gerd Gigerenzer est un défenseur des penseurs rapides, il pense que ces personnes arrivent aux mêmes résultats que les autres en moins de temps [4]. L’exemple de la capitale suisse nous montre que suivre son premier l’instinct qui nous dit que Berne est la capitale suffit pour trouver la bonne réponse. Sans passer plus de temps à analyser l’information, vous obtenez la bonne réponse, dans une période de temps moins longue. En conclusion, baser votre décision sur cette information conduit au même résultat qu'analyser toutes les informations que vous pouvez avoir. Vous pourriez aussi penser à d'autres critères et les inclure dans votre processus de prise de décision en espérant que l'une d'entre elles vous conduise à la réponse correcte. Cependant, dans ce cas, votre décision sera plus longue à prendre tout en ne garantissant pas la réponse correcte.

Conclusion : les erreurs sont relatives

Different but equally valuable ways of thinking On ne peut pas garantir que vous allez prendre une décision parfaite, quelle que soit votre approche - en prenant votre temps ou en décidant spontanément. La prochaine fois que vous vous inquiétez au sujet de prendre une décision trop rapidement ou trop intuitivement, rappelez-vous qu’une décision impulsive peut souvent être la meilleure option.

 

Réponses :

1 Après 19 jours : un dédoublement du nombre de nénuphars chaque jour signifie qu’un jour avant que le lac soit entièrement couvert, il était à moitié couvert.

2: 5 Centimes : balle 5 Centimes + raquette 1,05 € = 1,10 €

3 Dans le petit hôpital : la différence sera plus éloignée du résultat moyen dans l’ensemble le plus petit.

4 Oui : si Anne n’est pas mariée, elle est regardée par Marc qui est mariée. Si Anne est mariée, elle regarde Simon qui n’est pas marié.

5: 5 heures : Le nombre d’assiettes par marchine reste le même.

Commencer l'entraînement

Sources:

1: Kahneman, D., Tversky, A. (1979)."Prospect Theory: An Analysis of Decision Under Risk". Econometrica, 47 (2), 263–291

2: Daniel Kahneman (25 October 2011). Thinking, Fast and Slow. Macmillan. ISBN 978-1-4299-6935-2.

3: Stanovich, E., & West, R. F. (2008). On the Relative Independence of Thinking Biases and Cognitive Ability. Journal of Personality and Social Psychology, 94(4), 672-695.

4: Gigerenzer, G., & Goldstein, D. G. (1996). Reasoning the Fast and Frugal Way: Models of Bounded Rationality. Psychological Review, 103(4), 650-669.

Connexion

Sign in with Google