Nos partenaires scientifiques

Demande de collaboration

Vous êtes scientifique et aimeriez collaborer avec nous sur une étude? Nous pouvous vous aider dans la plannification de projets, vous fournir un entraînement cérébral personnalisé, ainsi que des données de NeuroNation en accord avec les lois de protection des données allemandes. Nous sommes enthousiastes à l'idée d'avoir de vos nouvelles.

Contact:
Tiina Salminen, Ph.D.
science@neuronation.de
+49 30 555 78 120

Protection des données et Conditions

NeuroNation prend très au sérieux la protection des données. La collecte, le traîtement et l'utilisation des données personnelles sont sujettes à des régulations strices dictées par les lois de protection des données de la République Fédérale Allemande. Cela comprend la transparence des données et la sécurité des données. De plus, les données collectées ne le sont uniquement avec l'accord de l'utilisateur. Pour plus d'informations, veuillez lire les conditions de confidentialités.

Coopération avec l’Hôpital Universitaire La Charité – Berlin

Les patients qui ont subis une chimiothérapie se plaignent malheureusement souvent de troubles cognitifs après les traitements, ces déficiences peuvent être observées avec des tests neuropsychologiques. NeuroNation collabore avec le département de Neurologie de l’Hôpital Universitaire La Charité (Berlin, Allemagne); afin de découvrir si les déficiences cognitives liées à la chimiothérapie peuvent être amoindris avec un entraînement cognitif développé par NeuroNation.

Étude de l'Université Queen's

La schizophrénie est un trouble complexe qui se manifeste par des symptomes positifs et négatifs tels que des déficits cognitifs. Afin d'effectuer les meilleures recherches possibles dans ce domaine, il est important de déterminer quelles sont les techniques et stratégies ayant le plus de bénéfices et étant les plus efficaces pour les patients. Des chercheurs du département psychiatrique du centre d'études des sciences neurologiques de l'Université Queen's, Kingston, Ontario, Canada mènent une étude afin de déterminer quelles sont les meilleures structures temporelles pour l'entraînement cérébral, des répétitions intensives d'exercices de deux minutes entrecoupées de pauses ou dix minutes d'entraînement constant, elles montrent des résultats plus élevés et plus soutenus dans les changements de l'EEG, une mesure indicative de processus cognitifs et mémoriels particulière aux patients atteints de schizophrénie.

Étude avec l’Université Goethe de Francfort

L’entraînement de différentes fonctions cognitives affecte-t-il les performances scolaires d’élèves d’école primaire? Un facteur motivationnel joue-t-il un rôle dans le succès de l’entraînement? Des chercheurs de l’université Goethe de Francfort (Allemagne) étudient si un entraînement de quatre semaines développé par NeuroNation améliore la lecture et les performances en mathématique pour ces enfants. Les chercheurs étudient également l’influence d’éléments ludiques tel qu’une trame narrative sur les facteurs motivationnels et les effets de transfert.  

Entraînement cognitif et physique pour les patients atteints de la maladie d'Huntington.

Est-ce qu'une intervention pluri-disciplinaire peut retarder l'installation et la progression de la maladie d'Huntington ? Les stratégies pharmaceutiques pour traîter les maladies neurodégénérescentes ont récemment soulevé un grand intérêt. Ici, les participants vont s'entrainer pendant un entraînement de 9 mois en utilisant l'entraînement de NeuroNation combiné avec des exercices d'aérobic et de résistance.

Étude avec le CHU de Bonn

Un tiers des patients souffrant de dépression ne répondent pas favorablement aux traitements par antidépresseurs pharmaceutiques. La stimulation non-intrusive du cerveau est une méthode nouvelle et innovante pour ces patients particuliers. Ces procédures dites douces sont de plus en plus populaires et se révèlent être un excellent complément à la psychothérapie. Une étude de trois semaines menée au Centre Hospitalier Universitaire de Bonn a vu des patients recevoir des stimulations cérébrales quotidiennes tout en poursuivant un entraînement cognitif. Ainsi, le but est de diminuer les symptômes les plus pénibles de la dépression tout en améliorant les capacités cognitives.

Étude avec l’université de Charles à Prague

Les chercheurs du département des désordres alimentaires de l’hôpital Santa Corona à Pietra Ligure en Italie ont conduit une étude en collaboration avec la clinique psychiatrique de la première faculté de médecine de l’Université de Charles à Prague afin d’analyser si l’entraînement cérébral sur ordinateur a des effets bénéfiques sur les patients atteints d’“anorexia nervosa”. L’”anorexia nervosa” est une maladie de la catégorie des désordres alimentaires et se caractérise par une peur psychologique de prendre du poids. Un nombre en constante augmentation d’étude ont examiné le rôle des mécanismes du cerveau dans cette maladie. Suivant la théorie de la plasticité du cerveau, un entraînement cérébral programmé peut altérer les structures neuronales du cerveau. Ceci pourrait avoir des effets sur le traitement de maladies telles que l’”anorexia nervosa”, qui compromet le fonctionnement normal du cerveau.

Étude en collaboration avec l’Université Hospital de Cologne

La maladie de Parkinson est souvent une conséquence de détérioration des fonctions cognitives. Dans une étude réalisée en collaboration avec l’Université Hospital de Cologne, les patients qui ne souffrent pas encore de déficits cognitifs effectuent un entraînement intensif de leur mémoire de travail, sur une une période de 5 semaines. Le but de cet entraînement est de stabiliser leurs capacités cognitives de façon durable.

Étude avec l'Université de Bielefeld

Ming-Yang (M.Sc) de l'Université de Bielefeld examine la durée d'attention des athlètes. L'étude porte sur les différences entre les athlètes professionels et amateurs ainsi que l'impact de l'entraînement avec Neuronation.

Étude avec l'École pour la Santé de Bochum

Comment un entraînement sur ordinateur basé sur la fluidité verbale influe les capacités de langages des personnes les plus âgées et leur compréhension ? Cette question a été posée par Bianca Spelter, une étudiante en thérapie de l'école de la santé de Bochum (HSG) et supervisé par le Professeur Sascha Sommer. Plus de détails.

Étude avec l'Institut Hertie de Tübingen, Allemagne

Comment l'entraînement cérébral peut-il aider ceux vivant avec la maladie de Parkinson ? Le Professeur Daniela Berg et son équipe de l'Institut Hertie du département Neurodégénerescence effectuent des recherches pour montrer les bénéfices possibles de l'entraînement cérébral pour les personnes atteintes de Parkinson, combiné avec des exercices physiques. L'étude a juste commencé, d'autres détails devraient être bientôt apportés.

Coopération scientifique avec un Centre de Réhabilitation Neurologique Allemand

Quels exercices d'entraînement cérébral assistent le mieux la réhabilitation et les problèmes neurologiques ? Avec l'aide du Dr Wolfgang Klein, qui dirige le projet 'Rehab@Home', NeuroNation aide les patients qui participent à des cours de réhabilitation dans le confort de leur propre maison.

Étude avec l'École pour la Santé de Hamburg

L'influence de l'entraînement cérébral sur différentes fonctions cognitives a été étudiée par Prof. Strobach. Les données sont actuellement en cours d'analyses et plus de détailes devraient y être apportées.

Coopération avec l'Assurance Santé Allemande BKK

L'assurance santé allemande BKK offre le remboursement de NeuroNation pour les utilisateurs en cours de réhabilitation [1].

Maintien et Amélioration de la Santé Mentale des Personnes Agées

Les études montrent l'importance d'une activité mentale régulière à un âge avancé [2]. Le centre de soins pour la vieillesse Bremer utilise l'application NeuroNation, qui s'avère être très populaire auprès de ses résidents.

Étude scientifique sur l'entraînement de la Mémoire de Travail

A quel point un entraînement régulier avec NeuroNation influence la mémoire de travail ? Cette question a été posée par le Professor Niedeggen directeur du département de psychologie générale et de neuropsychology. L'étude a montré que NeuroNation améliorait significativement la mémoire de travail visuelle des participants. Plus de details.

Thèse sur l'efficacité de l'entraînement cérébral

Ladina Meier, étudiante inscrite à la BünderKantoschule Chur, a effectué des recherches sur l'efficacité de différentes méthodes d'entraînement cérébral. Les résultats ont montré la supériorité de l'entraînement avec NeuroNation. Plus de details.

Prof. Dr. Tilo Strobach

Le Professeur Strobach conseille NeuroNation sur la conception et la mise en place des évaluations de l'entraînement. Pendant des années, il a étudié les effets de différents types d'entraînement cognitif sur la plasticité et les fonctions cognitives. Les secteurs étudiés comprennent la capacité des personnes à être multi-tâche, l'efficacité de l'entraînement avec les jeux vidéos et l'influence de l'entraînement sur la vieillesse et la cognition.

Prof. Dr. Carsten Finke

Le Professeur Finke est le chef de département du groupe de recherche «Disfonctionnement Cognitive en Neurologie» de l’école de Berlin «Mind and brain» (Esprit et Cerveau), il fait également partie du groupe de chercheurs «Brain & Behaviour» (Cerveau et Comportement) du département de Neurologie dans la section Neurologie Expérimentale de l’Hôpital Université Charité de Berlin. Ses recherches se spécialisent sur les disfonctionnements de la mémoire cognitive. Prof Finke conseille NeuroNation lors du développement des exercices qui sont particulièrement adaptés aux tests cliniques. Grâce aux exercices de NeuroNation, le professeur Finke étudie les possibilités d’amélioration des fonctions cognitives de sujets cliniques qui ont des déficiences.

Univ.-Prof. Dr. Niedeggen

Le Professeur Niedeggen conseille et assiste l'équipe de NeuroNation à développer de nouveaux exercices. Il dirige depuis 2006 l'espace de travail pour la Psychologie Générale et la Neuropsychologie de l'Université Libre de Berlin. Son travail est ciblé sur les troubles de l'attention et de la mémoire et offre un entraînement cognitif aux patients âgés. NeuroNation collabore étroitement avec le Professeur Dr. Niedeggen et optimise ses exercices grâce à des critères scientifiques. En 2012, Niedeggen a dirigé une étude démontrant l'efficacité de NeuroNation, dans laquelle les sujets ont montré des améliorations significatives de leurs facultés d'attention et de leur mémoire.

Prof. Dr. med. Falkenstein

Le Prof Falkenstein est le directeur de l’institut „Arbeiten, Lernen, Altern“ «travailler, apprendre et vieillir» qui s’intéresse aux différents sujets liés au vieillissement et au travail. Il est également l’éditeur en chef depuis de nombreuses années du journal international de psychophysiologie (Journal of Psychophysiologie) qui publie les recherches dans tous les domaines liés à la physiologie et aux mécanismes psychologiques. En 2014 Prof. Falkenstein a fondé la EUCAS «European Cognitive Aging Society» (Société Européenne Cognitive du Vieillissement) qui promeut les études dans le vieillissement cognitif. Les recherches du Prof. Falkenstein se focalisent sur l’évaluation des compétences mentales des employés, sur les conditions optimales de travail et sur les conditions d’apprentissage des employés seniors avec des formations spéciales et sessions adaptées. Il coopère également avec des cliniques et des instituts dans le domaine des compétences mentales d’enfants et de patients âgés. Dans ses recherches, le Prof Falkenstein utilise des entraînements cognitifs tel que NeuroNation, et participe au développement de nouveau exercices chez NeuroNation.

[1] Westerberg, H., Jacobeus, H., Hirvikoski, T., Clevberger, P., Östensson, M. L., Bartfai, A., & Klingberg, T. (2007). Computerized working memory training after stroke - A pilot study. Brain Injury, 21(1), 21-29.

[2] Rebok, G. W., Ball, K., Guey, L. T., Jones, R. N., Kim, H.-Y., King, J. W., Marsiske, M., Morris, J. N., Tennstedt, S. L., Unverzagt, F. W., & Willis, S. L. (2014). Ten-year effects of the advanced cognitive training for independent and vital elderly cognitive training trial on cognition and everyday functioning in older adults. The American Geriatric Society, 62(1), 16-24.

Connexion

Sign in with Google